Newsletter

Accueil > Accueil > BdN en prison

BdN en prison


Malgré les efforts réalisés par le système carcéral pour les éradiquer, des produits psychotropes, tant légaux qu’illégaux, restent accessibles en prison.

Parmi les nombreuses raisons qui incitent les détenus à consommer, on peut citer les conditions de privation de liberté (ennui, stress, violence, surpopulation.).

La présence de drogues en prison, le nombre de détenus qui consomment ou ont consommé des drogues au cours de leur vie, l’existence de pratiques sexuelles à risque, le fait que l’usage de drogues soit un sujet tabou et responsable de discriminations, le tout additionné au manque d’accès aux moyens de prévention, font de la prison un milieu particulièrement à risque pour la transmission de maladies infectieuses telles que le VIH/Sida ou les hépatites.

Vu le contexte carcéral et forts du grand succès remporté par les opérations de prévention et de sensibilisation par les pairs en rue, Modus Vivendi et ses partenaires en Communauté Française ont développé le projet Boule de Neige dans les établissements pénitentiaires francophones grâce au soutien du SPF Justice.

Le contenu des messages de prévention est adapté aux réalités de la vie carcérale(autonomie restreinte au sein des établissements) et des prises de risques spécifiques (pratiques de tatouage et de piercing « sauvages », risques accrus d’overdoses au moment de la sortie, partage éventuel de rasoirs, etc.).

Depuis le début de ce projet, 29 opérations BdN prison ont été menées à Bruxelles et en Wallonie.

En 2015, le SPF Justice a cessé d’accorder un subside pour ce projet, si bien qu’aucune opération n’a pu être réalisée depuis lors.


Contact : Valentine Martin

< Retour